Les feux de Berlin : épisode 4

En cette matinée ensoleillée, notre petit groupe désormais habitué à être privé de wi–fi jusqu’à 9h (cruelle destinée pour des adolescents, n’est–il pas ?) se dirige vers Prenzlauer Berg, symbole de la gentrification en cours dans la ville pour découvrir le Mauerpark. Des vestiges du mur sont encore debouts, colorés par les artistes locaux tout comme les balancoires sur lesquelles se jete la responsable du voyage…

A deux pas d’ici se trouve un autre lieu éminemment historique : la Kulturbrauerei. Ancienne brasserie symbolique de la ville devenu un centre culturel de premier plan, ses locaux se posent en vestiges d’une époque industrielle désormais révolue.
A peine arrivés, nous devons filer à notre rendez–vous à Alexanderplatz où nous débutons une visite alternative de Berlin, axée sur le Street Art. Les témoignages des artistes cosmopolites résidant ponctuellement ou durablement à Berlin sont nombreux et variés : collages muraux, graffitis, sculptures et véritables fresques nous occupent trois heures durant. Le développement de cet art se trouvant souvent lié à des engagements politiques ou associatifs.
Après une pause salvatrice à Kreuzberg (et non, désolée, il n’y a pas de Mac Do ici…), nous changeons radicalement d’atmosphère pour rallier le Mémorial aux Juifs d’Europe assassinés. Inauguré en 2005, l’ensemble présente 2711 stèles de béton de hauteurs différentes (souvent plus imposantes que la taille d’un Homme) favorisant l’errance des visiteurs dans ce qui pourrait se rapprocher d’un labyrinthe.
Non loin de là, et pour finir sur une note plus légère, nous nous dirigeons vers Postdamer Platz qui se veut être l’emblème du Berlin moderne et allons jeter un coup d’oeil au Sony Center et son impressionnante coupole de verre. Les compteurs sont formels, il est temps de regagner nos chaumières après 13 km parcourus à pieds aujourd’hui !